Débat parlementaire sur l’ouverture du mariage (3) : la fabrique de l’enfant

(Mes articles sur le mariage pour tous sont indépendants les uns des autres et peuvent être lus dans n’importe quel ordre.)

EDIT 05/11/2013 : on m’a fait remarquer1 que certaines assertions de ce texte ne fonctionnent plus lorsque l’un des membres d’un couple homosexuel ou hétérosexuel sont transgenres. On peut alors avoir un couple hétérosexuel avec les même organes sexuels et un couple homosexuel avec des organes sexuels différents (permettant ainsi techniquement la procréation naturelle). J’ai donc ajouté quelques précisions2.

Durant les débats sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe, il a été essentiellement question d’enfant. La loi sur l’ouverture du mariage a le mérite d’affirmer dans les deux camps une vision conservatrice : le mariage ça sert à faire des enfants. Du côté de la gauche on gère le problème des enfants des familles homoparentales en ouvrant le mariage aux couples de même sexe, du côté de la droite on propose de faire un type d’union avec tous les avantages du mariage, mais sans enfants. Mariage = enfants. Pour finir de vous en convaincre, « enfant » est dans les débats le lemme du mot revenant le plus (3602 occurrences) après « amendement » (5064). Tous les états de la vie d’un enfant ont été étudié : désir, conception, acquisition, éducation. On peut s’intéresser longuement à chacun de ces points. Je m’intéresse ici à la conception.

Continuer la lecture de Débat parlementaire sur l’ouverture du mariage (3) : la fabrique de l’enfant

  1. <https://twitter.com/paleaoies/status/397672256870301697> et <https://twitter.com/paleaoies/status/397672358506659840>. []
  2. Il mériterait en fait d’être réécrit pour inclure les problèmes de conception pour les personnes transgenres. []